Recensement

Les filles de 10 à 24 ans représentent 1/12ème de la population mondiale. Elles constituent l’un des segments à la plus forte croissance démographique dans les pays en développement, si bien que leur santé et leur bien-être sont fondamentaux pour le développement d’économies fortes et de communautés saines. Pour autant, il n’existe aucune donnée officielle concernant leur accès à l’éducation, leur niveau de pauvreté ou même l’existence d’un recensement en général. Sans ces informations de base, il est difficile d’évaluer les besoins des programmes d’assistance étrangère et d’aide sociale nationale.

La plupart des pays en développement n’ont pas de données exactes sur le nombre de filles dans leur population, en raison d’un manque de volonté politique ou d’une difficulté à les compter et à établir des actes de naissance et toute autre forme d’identification formelle. Or, une fille non recensée aura plus de mal à aller à l’école ou à obtenir un travail, voire sera dans l’incapacité de le faire. Elle ne pourra pas posséder de terre ou créer une entreprise. Elle ne pourra pas voter. Elle sera certainement confinée chez elle, sans revenus, et sera ainsi un membre invisible de la société.

De la rigueur

  • Même si la plupart des pays ont des lois d’enregistrement des naissances, chaque année, 51 millions d’enfants de moins de cinq ans ne sont pas enregistrés à la naissance.
  • L’enregistrement des naissances est crucial pour les personnes et les sociétés ; il permet aux personnes de bénéficier d’un statut juridique et aux sociétés de disposer de statistiques de qualité sur les événements les plus importants de la vie.
  • Une preuve de naissance reconnue à l’échelle nationale permet de déterminer la nationalité, le lieu de naissance, l’ascendance et l’âge d’un enfant, autant de données sans lesquelles il est impossible d’obtenir un passeport ou une carte d’identité.

Ce que vous pouvez faire

Le non-recensement des filles signifie également que l’engagement de l’administration américaine à donner la priorité aux femmes et aux filles dans la politique étrangère des États-Unis n’est pas pleinement réalisé. En 2013, Girl Up a lancé une initiative pour sensibiliser les parlementaires sur l’importance du recensement des filles et pour militer en faveur de politiques qui :

  • Garantissent que les filles soient recensées. Les États-Unis doivent s’engager à soutenir et à promouvoir des programmes aidant les pays en développement à mettre en place ou à amplifier leurs systèmes de déclaration des naissances et d’identification, notamment par le biais de l’émission d’actes de naissance et de cartes d’identité nationales. Cela rendra les filles plus visibles pour les parlementaires et montrera les domaines dans lesquels les filles sont exclues.
  • Garantissent un investissement dans les programmes pour les filles. Les États-Unis doivent soutenir les investissements stratégiques dans des programmes qui se concentrent sur les adolescentes et les considèrent comme des actrices de la réussite de la société.
  • Garantissent que les filles aient le même accès que les garçons. Les États-Unis doivent soutenir la lutte contre les discriminations à l’encontre des filles et le renforcement des droits de propriété pour garantir que les adolescentes bénéficient de droits fondamentaux comme l’accès à l’éducation.

Il existe une solution pour que plus de filles dans le monde, indépendamment de leur lieu de naissance, soient recensées : la loi américaine Girls Count Act.

Soutiens la Loi Girls Count Act