Liberia

Adolescentes au Liberia

Les adolescentes du Liberia font partie d’une génération qui a grandi sans accès aux services essentiels et aux possibilités. À cause de la guerre civile qui a déchirée le pays pendant 14 ans, de nombreuses filles n’ont pas reçu d’éducation et les familles sont maintenant incapables de leur payer les uniformes et fournitures scolaires nécessaires. Le système de santé a également été gravement endommagé au cours du conflit et il n’y a presque plus de centres de santé pour les adolescentes. Dans un pays toujours en convalescence, la sécurité reste une question de premier plan. Au Liberia, les filles sont toujours confrontées à une violence très répandue.

Que fait Girl Up au Liberia ?

Girl Up finance un programme complet mené par plusieurs agences des Nations Unies (UNICEF, OMS, FNUAP, OMS et UNESCO), qui travaillent avec les filles les plus difficiles à atteindre pour leur permettre de gagner de l’argent, de se soigner et d’éviter les pratiques traditionnelles néfastes en :

  • Leur offrant des outils pour l’avenir

    • Le programme forme des représentant(e)s chargé(e)s d’accroître la fréquentation scolaire des filles et d’encourager la scolarisation et la poursuite de la scolarité en créant des groupes Parent/Association d’Enseignants, composés de parents et d’enseignant(e)s. Les filles déscolarisées suivent une formation pour apprendre à diriger leur propre entreprise et à augmenter leurs revenus.
  • Proposant des services de santé adaptés aux filles

    • Pour faciliter l’accès aux informations sensibles sur la santé reproductive, les jeunes adultes sont formées pour devenir éducatrices en santé sexuelle pour les filles plus jeunes. De plus, le programme met en place des espaces sécurisés dans les écoles et centres de santé pour que les filles se sentent à l’aise pour poser des questions en lien avec la santé.
  • Réduisant les pratiques traditionnelles néfastes

    • Le programme crée des Clubs servant de lieu de dialogue sur des sujets aussi difficiles que la violence contre les femmes et la mutilation génitale féminine. Dans le même temps, les responsables du programme invitent les représentant(e)s de la région à participer à des conversations sur les effets néfastes de la mutilation génitale féminine et les encouragent à œuvrer pour l’élimination de cette pratique.

À propos du Liberia

La République du Liberia est un petit pays de 3,9 millions d’habitant(e)s situé sur la côte ouest d’Afrique, qui fut fondé et colonisé par des esclaves américains émancipés durant la première moitié du XIXe siècle. L’anglais est la langue officielle bien que seule 20 % de la population le parle ; les 80 % restants utilisent environ 20 autres dialectes.

Le Liberia reste l’un des pays les plus pauvres du monde. Une guerre civile a ravagé le pays pendant 14 ans, touchant non seulement l’économie, mais aussi la santé, l’éducation et les services de protection. En 2005, Ellen Johnson Sirleaf a marqué l’histoire en devenant la première femme élue à la tête d’un État africain. Réélue pour un second mandat de six ans en 2011, Elle Johnson Sirleaf lutte contre la corruption et pour le développement de l’économie libérienne.