Pourquoi les filles ?

Les filles ont du pouvoir. Les filles ont un potentiel illimité. Les filles peuvent changer le monde. Et pourtant, dans certaines parties du monde, elles n’ont pas accès à toutes les opportunités.

C’est mal. Ce n’est pas juste. Et, clairement, ce n’est pas malin.

Quand les filles ont les moyens d’agir, on en bénéficie tous. Investir dans les filles est la clé de la réduction de la pauvreté : les filles qui reçoivent une éducation se marient plus tard, ont moins d’enfants et sont plus susceptibles de solliciter des soins de santé pour elles et leurs enfants. Chaque année d’école augmente les revenus futurs d’une fille de 10 à 20 %.

« La conclusion est simple : Si on veut conduire les progrès du monde, il faut mettre les filles sur le siège conducteur. » - Kathy Calvin, présidente de la Fondation des Nations Unies

Même en connaissant ces faits, on sait que les efforts de développement mondiaux ont largement échoué à atteindre les 250 millions d’adolescentes dans le monde, en particulier celles vivant dans les zones les plus défavorisées.

Dès leur plus jeune âge, les filles rencontrent de nombreux obstacles et sont confrontées à des discriminations.

Nous devons poursuivre nos efforts pour que toutes les adolescentes puissent aller à l’école, voir un médecin et être en sécurité. C’est indispensable pour réduire la pauvreté et amorcer le changement sur les plans économique et social.

Remplir tous ces objectifs ne sera pas chose facile et ça ne se fera pas en une journée, mais ce n’est pas une excuse pour ne pas agir. D’ailleurs, c’est même la raison pour laquelle nous devons faire encore plus d’efforts collectivement. Parce que quand on investit dans une fille, on investit dans sa famille, son entourage et le monde dans son ensemble.

C’est parti